Questions fréquentes

COMMENT POUVONS-NOUS APPRENDRE SANS COURS ET SANS PROFESSEURS ?

Le modèle des écoles démocratiques repose sur une conviction qui devrait être une évidence, mais que deux siècles d’école traditionnelle ont fini par faire oublier : nous sommes tous des êtres naturellement apprenants !

Entre notre naissance et l’âge de trois ans, nous acquérons une quantité exceptionnelle de savoirs et de compétences. Ainsi, nous apprenons à marcher, à manger, à échanger et partager avec les autres… D’ores et déjà, nous nous insérons dans le monde social et nous nous dotons des instruments qui nous permettront de vivre en société, et ce sans avoir besoin ni de programme, ni de professeur, ni d’évaluation !

Au sein des écoles démocratiques, le postulat est qu’il n’y a pas de raison fondamentale que le processus d’apprentissage change de forme à partir de l’âge de 3 ans. Un enfant qui apprend à maîtriser la syntaxe et la conjugaison tout seul est tout à fait capable d’apprendre à lire, écrire, compter mais également à faire des mathématiques, du théâtre ou du jardinage… sans professeur !

A tous les sceptiques qui ont du mal à croire à la spontanéité de l’apprentissage, nous les invitons à visionner le film documentaire Être et Devenir et consulter la page Ressources de l’Ecole Démocratique de Paris.

 

NE RISQUE-T-ON PAS DE PASSER À CÔTÉ D’UNE INFINITÉ DE SAVOIRS, SANS LA SOLLICITATION D’UN PROFESSEUR ?

L’honnêteté nous oblige à le dire : les membres de l’École passeront effectivement à côté d’une infinité de savoirs…mais au même titre que tous les autres étudiants ! En revanche, nous n’opérons aucune hiérarchisation des savoirs et sommes convaincus que tous les domaines de connaissance se valent. Ainsi, un membre qui passerait ses journées à écrire des scénarios ne serait pas considéré comme plus intelligent ou meilleur qu’un autre qui préfèrerait s’adonner à la composition et l’éclairage d’une image.

En revanche, les écoles traditionnelles établissent, dans la conception de leurs programmes, une distinction entre certaines choses qui « méritent » d’être apprises par les étudiants, et d’autres non. Ils leur imposent donc des disciplines qu’ils n’ont pas choisies, ainsi qu’un rythme qui ne leur convient pas nécessairement. Dès lors, l’étudiant n’a plus le choix qu’entre « prendre le pli » et devenir un bon élève, docile mais jamais sollicité dans les prises de décision concernant son avenir, ou s’engager sur la voie de l’échec scolaire.

Laisser choisir l’étudiant lui permettra de se consacrer à ce qui le passionne réellement et d’acquérir une confiance en lui qui sera capitale au cours de sa vie.

 

SI JE VEUX APPRENDRE A ECRIRE UN SCENARIO, A REALISER OU A FAIRE DES EFFETS SPECIAUX, COMMENT PUIS-JE Y ARRIVER ?

Dès lors qu’une personne a décidé souverainement de s’intéresser à un sujet, et qu’elle ne le fait pas pour faire plaisir à quelqu’un d’autre ou par pression sociale, elle arrivera nécessairement à ses fins, en déployant des trésors d’ingéniosité s’il le faut. Nous avons de plus la chance d’être au 21ème siècle et d’être situés dans une des villes les plus dynamiques au monde sur le plan culturel et intellectuel. Internet, musées, médiathèques, ludothèques, librairies… Chez nous, les moyens d’accès à l’information et au savoir ne manquent pas !

Il pourra bien sûr s’appuyer sur les membres du staff encadrant, aux ordinateurs et à la bibliothèque pour accéder aux informations et obtenir des réponses à ses éventuelles questions. Par ailleurs, il est tout à fait bienvenu de faire appel à des personnes ressources extérieures pouvant ponctuellement faciliter l’acquisition d’un savoir ou d’une compétence. Mais en dernier ressort, l’étudiant reste maître de son apprentissage !

 

JE VEUX AVOIR UN DIPLÔME : EST-CE POSSIBLE ?

Aucun diplôme ne vous sera jamais demandé lorsque vous visez de travailler dans ce secteur. Ce qui fait office de diplôme c’est votre portfolio : ce que vous avez déjà produit, réalisé, monté, éclairé, etc.

Le seul diplôme potentiellement utile dans le secteur de l’audiovisuel est celui du BTS puisqu’il permet d’être reconnu comme technicien de l’audiovisuel par l’état et d’ouvrir les portes du service public.

L’Atelier 7 ne délivre aucun papier à valeur de diplôme. Si votre but est d’entrer dans le service public en tant que technicien, alors nous vous conseillons de faire un BTS audiovisuel.

 

COMMENT LES JEUNES QUI PASSENT PAR CETTE ÉCOLE S’ADAPTENT À LA « VIE RÉELLE », FAITE DE CONTRAINTES ?

Tout d’abord, il convient de préciser que la vie d’un jeune « libre » est tout sauf une sinécure. La nécessité de s’autogérer et de bien vivre avec l’autre implique un vrai travail sur soi, à plus forte raison lorsque l’on a été habitué à être pris en main par des adultes et à ne décider de rien.

Il faut avoir atteint un haut degré de maturité pour assumer la liberté et la responsabilité garanties par le cadre de l’Atelier 7. Pour cette raison, nous considérons que cette école prépare à la « vie réelle » comme aucune autre, car elle va permettre de développer toutes ces méta-compétences qui seront indispensables pour s’épanouir dans le monde de demain : confiance en soi, aptitude à la prise d’initiative, à entreprendre, à auto-gérer son temps, à rester motiver, imagination et créativité, capacité à délibérer et argumenter dans un cadre collectif, responsabilité, civisme…

 

QUELS SONT LES CRITÈRES ET LE PROCESSUS D’ADMISSION À L’ATELIER 7 ?

En tant que structure libérée des programmes, classes d’âge et évaluations, l’Atelier 7 n’a évidemment aucune exigence en termes de « niveau scolaire » à l’égard de ses membres potentiels.

En revanche, il est attendu de toute personne souhaitant intégrer l’Atelier 7 qu’elle soit capable d’assumer les deux piliers fondamentaux autour desquels elle se bâtit : la liberté et la responsabilité. Il est en effet important que les membres soient capables d’être autonomes, soient conscients de l’importance du respect du règlement intérieur construit par tous, et qu’ils prennent au sérieux les tâches qui leur incombent dans le cadre de la vie en collectivité.

Rendez-vous sur la page « POSTULER » pour plus d’informations.

 

L’ATELIER 7 PEUT-IL ACCUEILLIR DES MEMBRES HANDICAPÉS ?

Notre école s’adresse a priori à tous à partir de 16 ans, sans établir aucune forme de distinction : l’égalité en est un des piliers fondateurs. A ce titre, elle a vocation à accueillir des personnes handicapés physiques ou moteurs au même titre que tous les autres.

Fondamentalement, il n’y a qu’un seul critère d’éligibilité à l’admission au sein de l’école : être capable d’assumer la liberté qui y est garantie, mais aussi et surtout la responsabilité découlant d’un fonctionnement autogéré et démocratique.